« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux » – Socrate

Dans notre société actuelle, où trônent en maître les principes d’individualisme, de performance et de consommation à outrance, beaucoup de jeunes se sentent quelque peu démunis, s’interrogent sur le sens fondamental de leur vie et sur l’orientation pertinente à lui donner. En d’autres termes, ils se demandent comment ils peuvent vivre et agir adéquatement dans ce monde désorienté.

Pour répondre à ces attentes, l’Ecole Aurore va aider le jeune à actualiser une forme personnelle de sagesse qui sommeille en lui, source d’harmonie. Son objectif est surtout de permettre au jeune de faire éclore des réponses judicieuses qui germent au cœur de son être.

Pour atteindre cela, cette école propose un cheminement par le biais de la voie initiatique, elle renoue avec les rites de passage, existant depuis des temps immémoriaux, dans toutes les cultures traditionnelles.

L’École propose ainsi des camps d’été, des stages et une formation longue, destinés aux jeunes, entre 12 et 28 ans, dont le point d’orgue est un temps de retraite solitaire dans un lieu de nature inspirant : forêt, montagne, désert…

De tout temps, l’initiation a été le centre de la pensée traditionnelle. Elle a eu pour objectif d’ouvrir à l’homme les univers du sens et les dimensions archétypales. C’est par elle que l’homme articulait sa croissance physique, psychique et spirituelle. Ce que l’on a appelé «initiation», catalysait une deuxième naissance, une mutation ou une transformation. C’était toujours elle qui présidait aux réalisations du corps, de l’âme et de l’esprit, poussant l’homme à grandir progressivement vers lui-même.                  

Pierre-Yves Albrecht

« Quand j’ai entendu parler de cette opportunité de vivre une véritable initiation, mon cœur s’est mis à battre très fort. Comme si quelque chose en moi, endormi depuis longtemps, s’était d’un coup réveillé et sautait de joie. Je n’avais pas vraiment idée de ce en quoi cela allait consister, mais les mots, le sens profond de cette épreuve résonnaient en moi avec force, et me donnaient une certitude inébranlable de sa justesse. »  

Témoignage de Laïa, 19 ans, participante au camp d’été 2015 dans le Valais, en Suisse